Groupe PGS
bandeau environnement

Les Palettes et le développement durable

Le Groupe PGS au coeur du développement durable (En savoir plus...)

Il est temps de se préoccuper de l'avenir de notre planète

Produite à partir d’un matériau renouvelable, issu d’une forêt gérée durablement, la palette en bois est un outil de manutention efficace, économique et écologique. Réutilisable et réparable, elle se transforme, en fin de vie en énergie propre issue de la biomasse.

L’heure est à la prise de conscience d’un problème martelé par les écologistes depuis quelques décennies : l’activité humaine a des conséquences néfastes pour la planète.

Si ce discours n’est pas nouveau, ce qui l’est, en revanche c’est l’accélération des phénomènes déstabilisateurs et surtout leur perception par le grand public. Un climat déstabilisé, des espèces en danger, des pollutions irréversibles, des richesses mal réparties causes d’affrontements. Le développement durable propose des pistes pour sortir de ce cercle infernal, équité sociale et efficacité économique sont deux volets d’un concept dont le troisième est la qualité de l’environnement. C’est ici que nous pouvons agir. Commençons par des gestes simples : retrouvons les matériaux oubliés.

Vous trouverez ici quelques informations utiles concernant la palette, outil logistique omniprésent mais curieusement mal connu, y compris de ceux qui l’utilisent tous les jours. Mais pourquoi n’en parlez-vous pas plus ? C’est cette question, posée lors du dernier salon de l’emballage, par un logisticien convaincu de l’intérêt écologique de la palette bois qui nous a incité à écrire ces quelques lignes. Le bois, transformé en palettes et emballages permet d’économiser des matières plastiques à base de ressourcesfossiles avant de produire une énergie propre.

Entrons dans un univers ou une ressource millénaire vient au secours d’une planète malade. Redécouvrons le bois, matériau d’avenir.

1) Un emballage écologique

Aussi curieux que cela puisse paraître, la palette est un « emballage ». Ou du moins est-ce la catégorie dans laquelle la classification administrative a décidé de ranger cet instrument logistique, à la fois outil de manutention, de transport et de stockage. Alors, va pour le mot emballage ! même s’il est relativement inadapté et très réducteur. Les emballages en bois sont traditionnellement répartis en trois catégories, on trouve aux côtés des palettes (et des caisses-palettes), les emballages industriels, c’est à dire les caisses et conteneurs de toutes tailles, des plus humbles aux plus énormes (transport de matériel lourd militaire, ferroviaire ou aéronautique par exemple). Enfin les emballages légers sont les cagettes, bourriches et autres barquettes, boîtes à fromage. Les tonneaux, quant à eux, sont de sympathiques cousins. Le combat pour la préservation de la planète est donc mené en commun par les emballages en bois.

Utilisez le bois avant de le brûler. Plus qu’un slogan, c’est une évidence qui s’imposera bientôt sur notre planète qui devient enfin responsable de son avenir.

2) Des milliers de tonnes de pétrole économisées

Quand les spécialistes expliquent qu’un stère de bois égale 0,147 tep, cela revient à dire qu’avec 7 m3 de bois on produit l’équivalent énergétique d’une tonne de pétrole. C’est la raison pour laquelle les chaufferies au bois (biomasse) sont en fort développement dans tous les pays qui se veulent éco-responsables. La production annuelle française est de 70 millions de palettes. Les palettes et emballages en bois représentent un potentiel d’énergie équivalent à plus de 500 millions de tonnes de fioul. Moins d’énergie fossile utilisée, c’est moins de dégâts causés à la planète. Utiliser des palettes en bois c’est protéger la forêt cultivée, économiser des ressources non renouvelables. Le bois absorbe le carbone durant sa phase de croissance. Il peut ensuite continuer à le piéger pendant de longues années pour ne restituer en fin de vie que ce qu’il a absorbé dans l’atmosphère et qui sera absorbé par les nouvelles plantations.

3) Les idées reçues ont la vie dure

Utiliser du bois mettrait en péril la forêt française ! Bien au contraire : les forêts cultivées et gérées durablement permettent de renouveler la ressource, de lutter contre les incendies et de lutter contre le réchauffement de la planète. En France, la surface forestière croît, en moyenne chaque année de 30 000 hectares !

Le bois serait mal adapté aux denrées alimentaires ! Ceux qui défendent cette idée sont-ils bien sérieux ? Peut-être ne boivent-ils pas de vin vieilli en fût de chêne, ni ne mangent d’huîtres, mais ne consomment-ils non plus jamais de fromage, de fruits ou de légumes ?

L’utilisation de produits en bois permet de concilier les exigences de la vie moderne tout en préservant l’avenir. N’est-ce pas cela le développement durable ?

4) Votre fournissseur peut vous aider

Des questions relatives aux différentes réglementations françaises et européennes ? Un litige phytosanitaire à l’exportation ? Un doute sur l’application de la directive « biocides », la réglementation « REACH. » ? Un besoin d’éclaircir les notions de charge utile, charge dynamique, charge maximale ? Une recherche de responsabilités en cas d’accident ? Ou tout simplement la recherche d’une solution logistique optimale ? Votre fournisseur est là pour vous aider.

Source : Sypal.fr

Péruréna - La Goulafre, chemin départemental 48 - 14130 Coquainvilliers
Tél: +33(0)2 31 62 29 67 - Fax: +33(0)2 31 61 11 67